ENFANTS HAITI

autonomisation des femmes ; égalité Genre ; droits et renforcement de capacités des femmes
 

FEMMES VIVANTES
PARRAINAGES D'ENFANTS d'Afrique, Caraïbes, Europe
 


 

 

« FEMMES VIVANTES »
 

Organisation de solidarité au sens large,  "Femmes Vivantes" est avant tout une petite association lyonnaise (de Loi 1901) dite d'intérêt général, qui existe et oeuvre sur le terrain depuis 1995, à l'international et plus spécifiquement en Afrique, avec une focale resserrée sur la République centrafricaine (Centrafrique). L'association oeuvre également dans d'autres pays en développement et sur d'autres continents.

L'association "Femmes Vivantes" s'est donnée pour objectif de travailler pour les pauves d'entre les pauvres. Elle est laïque et indépendante, mais ses partenaires de terrain sont très souvent des communautés missionnaires  qui travaillent avec constance au profit des populations démunies. Apolitique, elle se préoccupe uniquement du sort des nécessiteux, où qu'ils se trouvent. La composante Genre  est transversale aux projets qu'elle développe.  Mais qu'est-ce que le "Genre" ?
Le "Genre" se réfère à la construction et à la répartition des rôles sociaux féminins et masculins. Il se caractérise souvent par le maintien des femmes prioritairement dans des rôles liés à la reproduction humaine et sociale et aux activités moins valorisées socialement, tandis que les hommes ont majoritairement accès au pouvoir dans la sphère privée et publique et contrôlent davantage les ressources destinées aux activités productives, à la vie politique, à la parole ou aux libertés.

 

 Femmes vivantes s'intéresse de près à l'autonomisation des femmes, à l'entreprenariat féminin, mais aussi à l'éducation des filles, à la question des violences sexuelles et/ou domestiques, à l'égalité des sexes, à la place de la Femme dans les institutions ; elle est attentive à la question de la protection des droits des femmes, d'une manière générale. La Femme est l'élément central autour duquel s'organisent ses réflexions et le choix des actions à engager.
 

En Afrique, les femmes sont très actives, elles sont le fer de lance de la famille, de la communauté, du pays, elles sont vivantes au plein sens du terme : elles vendent sur les marchés, six jours sur sept, parfois le soir très tard, s'occupent des enfants, de la maison, préparent les repas, vont souvent aux champs ; elles prennent part à l'avenir de la communauté, aux décisions les plus innovantes. Des idées, elles n'en manquent pas. De courage non plus. Alors de quoi ont-elles vraiment besoin ? D'être aidées dans les projets qui concernent la communauté en général, pour le bien-être et l'avenir de leurs enfants.
L'association "Femmes vivantes" est née de cette rencontre avec des femmes porteuses de projet.

 

Femmes Vivantes n'est pas indifférente au sort des populations indigènes ou tribales qui sont marginalisées, notamment les Pygmées du Bassin du Congo. Elle tente d'entreprendre, depuis 2012 des micro-réalisations en santé/hygiène auprès des Pygmées de la Lobaye et de la Sangha Mbaéré (République Centrafricaine).


Les principaux domaines d’intervention de l’association sont ceux de la Santé, du développement local et rural et de l’Education. L’association fournit une aide financière lorsqu’elle a la capacité d’appuyer financièrement des actions. Cependant, elle travaille aussi bénévolement à des micro-réalisations sectorielles qui ne nécessitent pas forcément une aide financière, celle-ci pouvant être multiforme. Par exemple, elle participe à des campagnes de sensibilisation à la protection contre le paludisme, elle apporte une aide directe aux soins de santé primaire, à la prise en charge psychologique et psychosociologique des malades, aux questions d’Education à travers l’alphabétisation des enfants et des adultes, mais aussi à l’aide au développement agricole durable en instruisant les populations autochtones sur l’utilisation des foyers améliorés pour la cuisson des aliments etc…

De la même manière qu'elle est attentive au sort des femmes, l'association Femmes Vivantes se préoccupe du sort des enfants, où qu'ils soient, c'est à dire aussi bien dans les pays d'Afrique, qu'en France. Les questions de santé, de nutrition, d'éducation notamment, ainsi que les questions de violence sexuelle ou de maltraitance sont au coeur de ses réflexions et de ses éventuelles actions.


L'association oeuvre aussi au plan national.
Depuis une dizaine d'années elle se préoccupe du sort des populations Roms de la région lyonnaise (alphabétisation, distribution de denrées).
Femmes Vivantes oeuvre aussi pour les personnes âgées (maisons de retraite) en offrant des spectacles à titre gracieux (musique, chants, contes...) ; certains membres de FV accompagnent gracieusement les personnes âgées dans leur vie quotidienne.

 


 

Joëlle Ramage,  présidente-fondatrice de "Femmes Vivantes" est anthropologue africaniste ; elle a engagé - seule, pendant de longues années - de petites actions en direction des populations en extrême dénuement, sur le continent africain, en Afrique centrale notamment (République centrafricaine) mais aussi en Afrique de l’ouest (Togo et Côte d'Ivoire...), à Madagascar... Elle s'est également occupée des personnes âgées, en France, ainsi que des populations Rroms. Elle est maintenant secondée dans son action par Elias ABOU MANSOUR, vice-président et co-responsable des projets  avec elle ; Claude VAIRAT, trésorier ; Annie FOREST, secrétaire ;  Mercédès VAILS-MIGUET et Marie-Claude GALLET, co-responsables des parrainages ; Jacques LECHEVALLIER, responsable de la communication médiatique ; Catherine DELIGNIERE, responsable des manifestations ; Michèle et Georges ROZIER, co-responsables de la commission éthique.
 


Hormis les membres du Bureau, Femmes Vivantes est aidée, dans certains de ses aspects administratifs, techniques, logistiques ou financiers, par des personnes de bonne volonté : Jérôme FOREST (conseiller informatique et graphique) ; Jean-Charles FOUCHARD (soutien administratif) ; Catherine YONABA,  missionnaire de la Fraternité de Bangui (relais avec les missions de Bangui) ; Viviane CROUZET (fourniture de denrées alimentaires) Joëlle OKEEFFE et Brigitte VOUTEY (mobilisation de ressources)

_____________________________________________________

Femmes vivantes
RNA : W691061252

SIREN/SIRET : 798 717 351 00018

 



 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site