ENFANTS HAITI

autonomisation des femmes ; égalité Genre ; droits et renforcement de capacités des femmes
 

FEMMES VIVANTES
PARRAINAGES D'ENFANTS d'Afrique, Caraïbes, Europe
 


 

 

ETUDE DU RAPPORT ENTRE HOMMES

ET FEMMES EN AFRIQUE


 

Le Rôle des femmes

Il est incontestable que sans la contribution de la femme le foyer africain aurait du mal à fonctionner. Ce sont les femmes qui s’occupent de l’éducation des enfants. Elles veillent sur leur bonne santé et apportent tous le soins dont ils ont besoin pour s’épanouir dans un milieu pauvre ou riche.

Ce sont les femmes qui gèrent le stock de nourriture de la famille et décident ce que tout le monde mangent sans l’avis du mari. L’homme apporte tout ce qu’il faut pour faire vivre la famille, mais c’est la femme qui a autorité sur la nourriture dans la cour. Par exemple un gibier chassé est dépouillé et découpé par l’homme, mais c’est la femme qui décide de ce qu’elle en fera. C’est le cas de toutes les récoltes de la famille.

Les rôles sexués de l’homme et sa/ses femmes se constatent aussi dans le fonctionnement de la cour familiale. La femme s’occupe du bois de chauffe, l’eau, la cuisine et l’entretien de la maison. L’homme s’assure que rien ne manque dans la maison et que les femmes et les enfants mangent à leur faim. C’est le rôle traditionnel de l’épouse –femme africaine une lourde responsabilité dans son foyer.La fourniture des denrées alimentaires, est considérée comme la responsabilité de l’homme.

En Afrique, les femmes avocats, médecins, directeurs d’école ou juges sont très respectées dans la société et sont considérées comme des modèles. Leurs parents se vantent de leurs situations car elles gagnent aussi bien leur vie que les hommes du même milieu social.

Compte tenu du contexte socioculturel, la femme demeure l’éternelle ménagère quel que soit son niveau d’instruction. L'homme ne s’occupe jamais des tâches ménagères. Les femmes même les plus instruites communément appelés « madame » peuvent se payer le service d’une servante, une nièce ou un neveu contre la prise en charge de la scolarité. Pour certains couples très instruits, avoir une aide familiale est indispensable parce qu’ils n’ont pas le temps. Pour certains, c’est valorisant d’engager quelqu’un pour remplir des tâches telles que laver la vaisselle, balayer les pièces, laver et repasser les vêtements.

Chez l’élite certains hommes sont plus compréhensifs et aident les épouses lorsque le couple est loin de la région d’origine. Mais il n’est pas rare que l’homme abandonne telle tâche féminine dès qu’on frappe à la porte pour éviter le ridicule devant sa famille, ou pour éviter des rumeurs sur l’insoumission de sa femme. Dans cette situation on dit souvent que c’est la femme qui porte la culotte que la femme a conquit l’homme parce qu’il remplit des tâches réservées à la femme. Ce phénomène se trouve partout dans le monde même en Amérique latine.

Une femme immigrante au Canada qui témoigne :

« Si j’étais restée en Colombie, je vous le dis sincèrement, je n’aurais plus de mari aujourd’hui ». En Colombie L’homme veut être le roi a la maison, il veut rien savoir de tout ce qui est lessive, repassage, couture, cuisine…tandis qu’ici tout le monde doit collaborer. Mes enfants sont élevés comme ça : ils sont tous capables de faire la cuisine, de repasser le linge tout.

(Eulalia, colombienne, 40ans, arrivée au Québec en 1971)

La responsabilité des enfants
Il peut paraître absurde d’évoquer la responsabilité des enfants dans un foyer alors qu’ils sont en principe les inactifs. Au delà de la valeur symbolique chaque enfant, dès l’âge d’environ cinq ans contribue à sa manière dans les travaux de la cour. Il ne s’agit pas du travail forcé des enfants mais plutôt de l’apprentissage qui favorise leur intégration dans la vie de la cour.

Le rôle des enfants varie selon le niveau de vie de la famille. Chez les plus pauvres les filles de 15 ans partent tôt le matin pour vendre des denrées de premier nécessité tel que du savon, de la crème corporelle avant d’aller à l’école. Certains garçons travaillent comme cireurs de chaussures avant d’aller à l’école. Ces exemples sont  les plus extrêmes en ce qui concerne les familles très pauvres.

Au sein du foyer l’enfant a toujours un rôle à jouer. Les filles s’occupent du balayage de la cour, de la vaisselle, de l’évacuation des ordures et aident à approvisionner l’eau s’il n y a pas de robinet dans la cour.

Le rôle des enfants semble plus que nécessaire de nos jours à cause de la pauvreté de certaines familles. Le rôle des enfants coïncide avec la pauvreté ; une réalité nouvelle de la ville africaine.

La théorie anthropologique qui insiste sur le rôle des enfants pour accroître le rendement agricole semble céder la place à une réalité moderne, celle de la pauvreté. Les enfants jouent un rôle indispensable dans les familles pauvres. Ils sont également sous leur responsabilité et autorité en ce qui concerne l’éducation. Les enfants sont initiés à l’âge très tendre au tâche ménagère surtout pour les filles parce que selon la croyance les filles sont mieux préparées comme « femme au foyer » « bonne épouse » une fois mariées.




 
Créé avec Créer un site
Créer un site